Prix de la Nouvelle Gaston Welter

Présentation du concours :

Blog du prix de la Nouvelle


Vous pouvez retrouver l'intégralité des textes des lauréats dans la brochure téléchargeable en pdf.

La brochure de 2015 : Brochure 2015





Présidente : Mme Sylvie Jung




Règlement 2017 du Prix de la Nouvelle : Règlement 2017




Promouvoir ce genre littéraire et observer son évolution demeurent les principes fondateurs de ce concours.
Or d'année en année, la polyphonie des nouvelles reçues affirme davantage le caractère polymorphe de ce genre littéraire : multiplicité de ses manifestations (inspiration policière, fantastique, science- fiction…) hétérogénéité des choix d'écriture (avec ou sans chute…) diversité des styles (poétique, épistolaire, forme infinitive…). Aussi,inéluctablement nos délibérations aboutissent-elles à l'inanité de vouloir réduire ce genre évanescent à une définition exhaustive et restrictive. Nous pourrions alors en déduire que la nouvelle est un genre "fourre-tout", qui ne peut exister d'une identité propre.



Et pourtant, paradoxalement, la nouvelle contemporaine s'inscrit dans une perspective historique. Nous pouvons, en effet, relier les trois nouvelles primées à l'œuvre qui fonda l'art classique de la nouvelle, " La Princesse de Montpensier" de Madame de Lafayette.
Car, nous y lisons les mêmes principes identitaires. La narration reste brève. Elle est une poétique du fait, du particulier. Elle se centre autour de personnages dont la condition sociale n'est pas exceptionnelle et dont les actions ne sont pas remarquables ou admirables.


Elle se situe dans un univers historique et géographique familier au lecteur.
Elle retrace une chronique privée. Elle se dispense de tout commentaire explicatif, de toute glose
moralisatrice.
Elle s'expose de façon resserrée, se focalise sur les tourments de ses personnages. Elle met en lumière un certain réalisme social, en accordant une attention au détail et à la vraisemblance. Elle recourt à la sobriété et à l'art de l'ellipse pour mieux représenter la sévérité de la condition humaine et donner à lire une conception pessimiste de l'existence.




En s'intéressant au destin tragique de l'homme ordinaire dans un environnement quotidien, les auteurs s'inscrivent dans une tradition de la nouvelle portée par Madame de Lafayette, Maupassant et Annie Saumont, entre autres nouvellistes notoires.

Néanmoins, un trait d'humour peut aussi adoucir la noirceur du quotidien. Mais, l'originalité
de la nouvelle reste sa capacité à séduire le lecteur en requérant de sa part une lecture active et personnelle. Le matériau écrit, de par sa brièveté et
sa concision, suggère mais n'impose guère.
Il oriente l'imaginaire mais permet à chacun de cultiver sa fantaisie. C'est cette appropriation libre de la nouvelle qui sous-tend le profond retentissement qu'elle engendre chez son lecteur.